Effets cash ratio

Les effets du ratio de trésorerie proviennent de la réglementation de la Banque centrale de chaque pays, qui stipule les réserves obligatoires que les banques doivent maintenir proportionnellement à leurs dépôts .

Effets du cash ratio

Il faut rappeler que le cash ratio est le pourcentage des dépôts que les banques doivent conserver sous forme de réserves légales. À son tour, généralement, il est généralement composé des billets et des pièces qui se trouvent dans le système bancaire, c’est-à-dire les banques et les caisses d’épargne, ont dans leurs bureaux pour répondre aux besoins de liquidités de leurs clients, ainsi que les dépôts conservés dans le Banque centrale.

Les réserves légales (RL) sont également appelées avoirs de trésorerie du système bancaire ou réserves obligatoires bancaires.

Les réserves légales (RL) font partie de la base monétaire (BM), qui est la valeur de tous les biens et devises entre les mains du public (EMP) plus les réserves bancaires (RB).

Les réserves bancaires sont exprimées par la formule suivante :

BM = EMP + RB

Le ratio de trésorerie a une influence cruciale sur le crédit bancaire, les dépôts et l’offre de monnaie ou M3 (voir agrégats monétaires ). La banque centrale fixe le ratio de trésorerie (réserves requises ou RE) comme instrument de contrôle monétaire. Pour des raisons de prudence, les réserves obligatoires sont également constituées pour garantir que les banques disposent de liquidités suffisantes pour répondre aux besoins de leurs déposants. Cependant, la chose normale est que les banques n’ont pas de réserves extraordinaires ou d’ER, puisqu’elles investissent le surplus de liquidité (ER) dans des bons du Trésor , des billets de trésorerie , des prêts interbancaires ou des bons du Trésor.

Ensuite, ces réserves excédentaires cesseront d’être telles et deviendront des actifs qui rapporteront des intérêts. Dans certains pays, les réserves obligatoires varient également en fonction du type de dépôts que la banque prend ; les dépôts à vue ont généralement un taux de réserves obligatoires plus élevé que les dépôts à terme ou d’épargne.

La réserve minimale ou le ratio de trésorerie sera égal ou inférieur à 10 % des dépôts pris en compte pour son calcul. Actuellement, le niveau moyen des réserves est de 2 %.

  • Les 2% s’appliquent à la plupart des dépôts bancaires, tels que les dépôts à vue d’une maturité inférieure à 2 ans et les actifs sur le marché monétaire ou facilement convertibles en monnaie.
  • Les dépôts dont l’échéance est supérieure à 2 ans sont soumis à un taux de réserves obligatoires de ou%.

Effets d’une hausse du cash ratio

  • Une augmentation du ratio de liquidités des banques commerciales diminue la quantité d’argent en circulation , car les banques garderont une partie de leur argent pour garantir les dépôts de leurs clients. Cette situation se produit généralement en période de crise financière pour éviter les risques de contagion entre les banques et équilibrer l’équilibre entre l’émission de prêts et la collecte de dépôts, qui sont leur activité principale. Nous devons nous rappeler que les banques ont tendance à fonctionner avec un fort effet de levier car elles vivent de la collecte de fonds par les gens.
  • Cet effet est lié à une politique monétaire restrictive , qui consiste à relever le les taux d’ intérêt d’ intervention ou interbancaires , dans le but d’augmenter le ratio réserves/dépôts, en renchérissant les prêts en cas de réserves insuffisantes.

Effets d’une baisse du ratio de trésorerie

  • Une baisse du ratio de trésorerie permet aux banques de développer plus librement leur activité et de prêter davantage au public , favorisant la demande, la consommation et la quantité de monnaie en circulation. Cette situation se produit généralement en période de prospérité et d’expansion du crédit, car la situation financière de l’économie est meilleure et, par conséquent, moins de réserves légales doivent être constituées pour couvrir les dépôts des clients.
  • Une baisse du cash ratio est liée à une politique monétaire expansionniste , qui consiste à modifier les taux d’intérêt à la baisse, afin de réduire le coût de financement des entreprises, tout en favorisant l’investissement privé.

De cette façon, la banque peut apporter ou prendre de l’argent sur le marché, le ratio de trésorerie étant inversement proportionnel au multiplicateur monétaire. En d’autres termes, si la Banque Centrale, comme mesure de politique monétaire , décidait à un moment donné d’augmenter le ratio de trésorerie légal, la quantité de monnaie qui pourrait être créée serait moindre (voir comment les banques créent de la monnaie ), puisque les banques sont un un pourcentage plus élevé des dépôts qu’ils reçoivent resterait.

Sur les marchés financiers, une augmentation du ratio de liquidités de la banque se traduit par l’existence d’une plus petite quantité d’argent en circulation et, par conséquent, les gens auront moins accès au crédit et à l’investissement.

Exemple

Supposons que nous allions à notre banque et que son ratio de liquidités soit de 2%, imposé par la Banque centrale.

Si nous décidons de déposer 1 000 euros dans notre banque, vous devrez allouer 20 euros dans vos réserves, donc le montant que la banque devra prêter à un tiers sera de 980 €. Avec cette opération la banque a déjà créé de la monnaie, puisqu’il y a d’une part 1 000 € de dépôt bancaire et d’autre part 980 en espèces. Si la personne qui a obtenu ce prêt se rendait dans une autre institution financière pour déposer ces 980 €, le processus serait répété. La banque garderait 2% et prêterait 960,4 € créant plus d’argent.

Le processus pourrait être répété successivement jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de créer de l’argent grâce à l’action du ratio de trésorerie légal qui empêche l’argent de se multiplier de manière incontrôlable.

Il est important de mentionner que ces réserves seront rémunérées par la Banque centrale pour la facilité dite de dépôt , mais à un taux d’intérêt inférieur au taux du marché. Ainsi, puisque cette partie est rémunérée à un taux d’intérêt inférieur, notre banque sera obligée d’appliquer des taux plus élevés sur ses ressources afin d’obtenir, au moins, la même rentabilité en supposant qu’elle puisse disposer de toute sa trésorerie.

L’éditeur recommande :

Ratio de trésorerie

Passif calculable dans le ratio de trésorerie