Coût de vente

Le coût des ventes est la valeur directe de la fabrication d’un produit ou d’un service commercialisé au cours d’une période donnée.

Coût de vente

Il est très important de souligner la condition de valeur directe dans le concept, car seuls ceux qui affectent directement le processus d’obtention du bien ou du service à vendre sont pris en compte.

Coût des ventes en comptabilité

Il sert à déterminer dans une période donnée le montant qui est censé vendre un produit ou un service pour l’entreprise et ainsi pouvoir établir quel niveau de revenus ou de ventes sont nécessaires pour pouvoir les alléger.

Il est également utile pour analyser quel processus impliqué dans le produit ou le service entraîne plus de dépenses que d’autres, et ainsi pouvoir fixer un prix de vente. Généralement, ce sont des dépenses dont on ne peut pas totalement se passer, car certaines sont proportionnelles au niveau des ventes réalisées. Plusieurs d’entre eux pourraient être :

  • Espace de rangement.
  • Fournitures
  • Matières premières utilisées.
  • Main d’oeuvre.

Ainsi, selon l’activité de l’entreprise, ce coût sera composé de différents types de dépenses, dont l’exemple le plus récurrent pour différencier lesdites dépenses serait de comparer l’origine du coût des ventes d’un supermarché et d’une entreprise qui vend des services sur Internet.

Formule du coût des ventes

En premier lieu, il faut distinguer deux types d’entreprises, d’une part celles qui acquièrent des marchandises, et d’autre part celles qui fabriquent leurs propres stocks.

Compte tenu de ce qui précède, la formule du coût des ventes d’une entreprise sur une période donnée sera :

Coût des ventes

Les entreprises liées au secteur des services n’ont pas été prises en compte, car dans celles-ci le mode de calcul du coût varie en fonction de l’activité spécifique de l’entreprise. Il y a une grande différence entre calculer le coût des ventes d’une société de logiciels et d’une autre dans le secteur de l’hôtellerie par exemple.

En résumé, le calcul n’est pas aussi méthodique dans ce type d’entreprise par rapport à celle qui vend des biens ou des produits finis.

Enfin, il convient de noter que pour attribuer une valeur aux produits initiaux et finis qui vont être vendus, au niveau comptable, nous pouvons les évaluer avec différentes méthodes. Ces méthodes sont étroitement liées à la comptabilité interne. Les plus utilisées sont la méthode FIFO (de l’anglais first in, first out , qui traduit en espagnol serait « first in, first out »), PMP (Average Weighted Price) et LIFO (de l’anglais last In, first out , qui traduit ce serait « dernier entré, premier sorti »).