Capitale

Le capital est l’un des quatre facteurs de production, qui est constitué de biens durables destinés à la production.

Capitale

Le capital est l’un des quatre facteurs de production avec la terre, le travail et la technologie. Il se caractérise par le fait qu’il comprend tous les biens durables qui sont utilisés pour fabriquer d’autres biens ou services. Ainsi, par exemple, un four fait partie du capital d’un boulanger puisqu’il l’utilise pour cuire du pain (un autre bien) et les services qu’il rend dureront plusieurs années.

Dans ce sens, le capital sert à générer de la valeur. Ceci, par le biais de la fabrication d’autres biens ou services ou en obtenant des bénéfices ou des bénéfices sur la détention ou la vente de titres.

Pour produire des biens ou des services, le capital doit se combiner avec d’autres facteurs de production. La combinaison précise dépendra de la technologie utilisée et des caractéristiques du bien ou du service produit.

Le capital augmente la productivité des autres facteurs productifs. Cependant, si le capital reste fixe et que le reste des facteurs augmente, la hausse de la productivité sera décroissante (loi de la productivité marginale décroissante).

Le capital fait également référence aux ressources financières investies dans un certain projet pour la fabrication ou la vente de services. En outre, le capital est également considéré comme des revenus d’intérêts ou d’autres gains financiers.

Objectif de capital

L’objectif du capital est d’obtenir un profit ou un intérêt sur l’activité économique ou l’instrument financier où l’argent est investi. Sa principale caractéristique est qu’il s’agit d’un facteur qui peut être utilisé pour générer plus de valeur. Bien que la simple possession ou l’investissement de cela dans un projet ne garantit pas que le résultat sera couronné de succès.

Dans le cas des entreprises, les partenaires apportent un apport en capital sous forme d’argent, de biens ou de connaissances dans l’espoir d’obtenir un profit à l’avenir.

De même, dans le cas d’instruments financiers, les personnes y investissent leur capital dans l’espoir d’obtenir un profit lors de leur revente ou pour les intérêts générés pendant le temps qu’ils conservent l’actif dans leur propriété.

Types de capitaux

Le capital peut être regroupé en plusieurs catégories. Voici quelques exemples de ces catégories.

  • Selon le type de propriétaire :
    • Public : propriété de l’État ou du gouvernement, par exemple les bâtiments des entités publiques.
    • Privé : Lorsque les propriétaires sont des agents privés tels que des particuliers, des entreprises ou des organisations. Nous nous référons, par exemple, aux machines d’un agriculteur.
  • Selon la constitution :
    • Physique : Cela signifie qu’il est tangible et visible, comme les machines agricoles, les ordinateurs, les structures, les bâtiments, etc.
    • Immatériel : Ce n’est pas tangible, mais c’est réel. Nous nous référons aux idées, concepts, marques, images, entre autres, qui génèrent de la valeur.
  • Selon le terme :
    • Court terme : Les bénéfices sont attendus à court terme (généralement dans l’année). Cela pourrait être, par exemple, le capital investi pour la revente de produits qui devraient être vendus en totalité dans un an. En comptabilité, il est inclus dans l’actif circulant.
    • Long terme : Celui qui est investi avec une perspective de profit sur plusieurs années, par exemple, l’investissement dans la construction d’une infrastructure dont les bénéfices se verront dans cinq ans. En comptabilité, il est inclus dans les actifs non courants.
  • Autres types de capitaux :
    • Capital humain : C’est une mesure de la valeur économique des compétences professionnelles d’une personne.
    • Capital financier : Représente la totalité des capitaux propres d’une personne aux prix du marché.
    • Capital social : Ce sont les apports que livrent les associés d’une entreprise et pour lesquels ils obtiennent une partie du patrimoine de l’entreprise.
    • Capital-risque : Il s’agit de l’investissement dans le capital d’entreprises privées (qui ne sont pas cotées en bourse).
    • Capital flottant : C’est le pourcentage des actionnaires en circulation d’une entreprise qui peut être acquis par des investisseurs particuliers.

Capitalisme et capital

Il convient de mentionner que ce que nous appelons le capitalisme est un système économique et social basé sur l’idée que l’augmentation du capital par l’investissement privé est le mécanisme de génération de richesse.