Capital émis

Le capital émis est la valeur nominale de l’ensemble des actions qu’une société lance, à la vente, sur le marché. Celui-ci peut être signé par le grand public, ainsi que par les actionnaires .

Capital émis

Le capital émis est la valeur totale de l’ensemble des actions qu’une entreprise lance sur le marché. C’est-à-dire que lorsqu’une société lance des actions de son capital social, soit pour la première fois, soit sous forme d’augmentation de capital, le capital émis fait référence à la valeur totale des actions que la société met en vente, à la disposition des investisseurs intéressés. Ces investisseurs peuvent être des actionnaires actuels de la société ou de nouveaux investisseurs.

Le capital émis peut être émis en actions avec prime d’émission ou décote. C’est-à-dire que lorsqu’une action est émise avec une prime, l’investisseur doit payer un montant supérieur à la valeur nominale de l’action sur le marché. Alors que, lorsque l’action est émise avec une décote, l’investisseur peut acheter l’action à une valeur inférieure à la valeur nominale à laquelle l’action est sur le marché.

Différence entre le capital émis et le capital souscrit

Ce concept ne doit pas être confondu avec le capital souscrit. C’est-à-dire que le capital émis est la valeur totale des actions qui sont mises à la disposition des actionnaires ou du grand public pour qu’ils les acquièrent. Pendant ce temps, le capital souscrit est, enfin, le capital que les actionnaires ou le public ont acquis sur le marché de la société qui a lancé le capital, c’est-à-dire la valeur du nombre d’actions qui ont été souscrites (achetées).

Cela signifie que le capital souscrit, parfois, n’est pas égal au capital émis. En effet, rien n’oblige à ce que toutes les actions mises sur le marché soient acquises par les actionnaires.

Exemple de capital émis

Supposons qu’une entreprise souhaite se développer dans d’autres pays, elle souhaite donc réaliser un investissement de 100 000 $. Pour ce faire, la société souhaite procéder à une augmentation de capital de 100 000 $.

Les actions de la société se négocient au NASDAQ à une valeur nominale par action de 20 $. Ainsi, la société ne souhaitant pas émettre les actions nouvelles avec décote ou avec prime d’émission, elle les émet à la même valeur nominale qu’elles se trouvent sur le marché.

Par conséquent, puisqu’elle veut lever 100 000 $, la société lance 5 000 actions d’une valeur de 20 $ sur le marché.

Après le lancement des actions, des investisseurs, peu enthousiastes pour le projet, souhaitent acheter 3 000 actions. C’est-à-dire que sur le capital émis, qui était de 100 000 $, 3 000 titres ont été souscrits. Ces titres, à 20 $ l’action, représentent 60 000 $. En d’autres termes, le capital souscrit a été de 60 000 $, tandis que le capital émis a été de 100 000 $.