Capacité de production

La capacité de production est le plafond d’obtention maximale de biens et de services pouvant être atteint par unité de production pendant une période de temps limitée.

Capacité de production

La capacité de production est la capacité d’une unité productive à produire son niveau maximum de biens ou de services avec une série de ressources disponibles. Pour son calcul, nous prenons une certaine période de temps comme référence. Cet indicateur est largement utilisé en gestion d’entreprise. Car, si une unité de production produit en dessous de sa capacité de production, cette unité n’est pas exploitée à son maximum de performance.

Si l’on veut obtenir des augmentations, comme des diminutions, des capacités de production, celles-ci sont liées à des processus d’investissement ou de désinvestissement. Autrement dit, si l’on veut augmenter la capacité de production d’une usine, l’entreprise doit investir dans une nouvelle machine qui a la capacité de produire plus.

Enfin, il faut garder à l’esprit que la capacité de production est toujours mesurée en tenant compte d’une utilisation optimale des ressources, ainsi que de la possession de moyens de production dans des conditions normales d’exploitation.

Différence entre la capacité de production et le volume de production

Ces deux notions ne doivent pas être confondues. Quand on parle de capacité de production, on parle de la quantité maximale de biens et services qu’une unité de production peut produire, dans des conditions normales de fonctionnement, ainsi que d’une utilisation optimale des ressources. D’autre part, le volume de production mesure la quantité de biens et services qu’une unité productive a pu produire avec les ressources disponibles et, pas toujours dans des conditions normales de fonctionnement.

Ainsi, alors que la capacité de production mesure le niveau de production maximum qu’une unité de production peut atteindre, le volume de production mesure le résultat qui a finalement été produit avec les différentes unités de production. En d’autres termes, le volume de production n’est pas nécessairement égal à la capacité de production, puisque l’unité de production peut fonctionner en dessous de son niveau de performance maximum, obtenant un volume de production inférieur, contrairement à sa capacité de production.

En gestion d’entreprise, il est très utile de connaître les deux faits. Ainsi, si l’on connaît le volume de production et sa capacité de production, on peut savoir combien d’unités de production cessent de produire dans des scénarios où les volumes de production n’atteignent pas leur capacité de production. Il suffit de soustraire le volume de production et la capacité de production.

Différence entre capacité de production et capacité de production optimale

Il ne faut pas non plus confondre ces deux notions. Dans de nombreux scénarios, la capacité de production mesure le niveau maximum de production par unité de production, en utilisant toutes les ressources disponibles dans des conditions d’exploitation favorables. Cependant, à de nombreuses reprises, les unités productives ne peuvent pas maintenir leur niveau de production maximum sur le long terme, en même temps que la demande n’exige pas toujours une production à sa capacité maximale.

Pour cela, le concept de capacité de production optimale est utilisé. Autrement dit, le niveau maximum auquel une unité productive peut produire, de manière durable sur le long terme. C’est-à-dire, dans des conditions normales, qui est le niveau maximum auquel une unité productive peut produire de manière durable sur une longue période de temps. Ce concept, de la même manière, est très utile dans la gestion d’entreprise, car nous n’avons pas toujours la capacité d’avoir nos unités de production à leur performance maximale, pour maintenir cette performance sur le long terme. Tout événement pourrait entraîner un arrêt de la production, entraînant de graves problèmes pour l’entreprise.

Planification de la capacité de production

Comme nous l’avons dit, la capacité de production doit toujours être mesurée dans un certain laps de temps. C’est-à-dire que lorsque nous voulons faire une planification ou connaître la capacité de production, nous devons prendre en compte le facteur temps. De cette façon, la planification de la production se fait de la même manière. Si l’on veut planifier la production, il faut préciser le niveau de capacité de production des différentes unités de production à une performance optimale pour l’entreprise.

Pour ce faire, la planification de la production se fait à partir de différents moments, qui sont :

  • Court terme (moins de 6 mois)
  • Moyen terme (entre 6 et 18 mois)
  • Longue durée (à partir de 18 mois)

Or, pour réaliser la planification de la production dans les différents opticiens, il faut garder à l’esprit que la capacité de production à long terme conditionne toujours les capacités à court et moyen terme, ce qui peut nécessiter une série d’adaptations de processus pour atteindre les objectifs fixés par l’entreprise.

Ainsi, si l’on veut planifier la production, il faut prendre en compte une série de facteurs :

  • Prévision de la demande attendue.
  • Identification de la capacité nécessaire pour satisfaire la demande.
  • Identification d’alternatives en cas d’impossibilité de le satisfaire.
  • Évaluation et prise de décision.

De cette façon, nous pouvons réaliser un planning de production qui détermine la bonne performance de l’entreprise dans les différents délais prévus.

Quels facteurs conditionnent la capacité de production ?

La capacité de production d’une unité productive est toujours conditionnée par une série de facteurs. Ces facteurs déterminent la possibilité de produire plus ou moins dans un laps de temps limité.

Par conséquent, nous pouvons classer ces facteurs de conditionnement en deux catégories :

  • Facteurs internes.
  • Facteurs externes.

Parmi les facteurs internes qui peuvent conditionner la capacité de production, il convient de souligner :

  • Équipement et entretien.
  • Installations.
  • Distribution de l’usine de production et du processus de production.
  • Ressources disponibles.
  • Entrepreneuriat.
  • Systèmes de contrôle de la qualité.
  • Gestion des emplois.
  • Gestion des ouvriers.
  • Conception de produits ou de services.
  • Ressources financières.

En revanche, parmi les facteurs externes qui pourraient conditionner la capacité de production, il convient de souligner :

  • Cadre institutionnel.
  • Environnement politique.
  • Législation et réglementation en vigueur.
  • Conventions collectives syndicales.
  • Accords d’entreprise.
  • Capacité du fournisseur.
  • Environnement économique.
  • Concurrence commerciale.
  • Relation avec les établissements de crédit.

Ces facteurs internes et externes doivent toujours être pris en compte, car ils conditionnent notre capacité de production, ainsi que le fonctionnement de l’entreprise.

Comment est calculée la capacité de production ?

Si l’on veut savoir quelle est la capacité de production d’une unité productive, la formule de calcul est assez simple. La façon de le faire serait, en premier lieu, de calculer le nombre d’heures par unité productive dont nous disposons. Autrement dit, si nous avons une journée de travail de 8 heures dans laquelle nous avons 10 unités de production, le nombre total d’heures de production est de 80 heures.

Deuxièmement, nous devons mesurer la capacité de production d’un produit, en fonction de l’unité de production et des heures disponibles. C’est-à-dire que nous devons diviser la capacité de production d’un article par le nombre d’heures disponibles, obtenant ainsi la capacité de production quotidienne. En d’autres termes, supposons que chaque unité productive prenne 1 heure pour fabriquer une unité du bien ou du service. Pour le calcul il faut diviser le nombre d’heures disponibles (80) par le temps qu’il faut pour produire une unité de production pour produire une unité de produit ou de service (1). Ainsi, nous obtiendrions la capacité de production journalière.

Dans l’exemple, la capacité de production journalière serait de 80, puisque nous avons 80 heures de production par jour, alors que chaque unité fabriquée prend, en moyenne, 1 heure à produire.

Troisièmement, et beaucoup plus simple. Si nous voulons mesurer la capacité de production mensuelle des unités de production, il suffit de prendre la capacité journalière obtenue à l’étape précédente et de la multiplier par les jours ouvrés dont nous disposons dans le mois. De la même manière, il s’agirait de calculer la capacité de production annuelle, puisqu’il faudrait multiplier par le nombre de jours travaillés dans une année.

Plus tard, avec ces données, on pouvait déjà obtenir une autre série d’indicateurs comme le volume de production ou le taux d’efficacité. C’est-à-dire que si nous savons que la capacité de production journalière est de 80 unités, si nous en produisons 40, nous pouvons savoir que le taux d’utilisation est de 50 %. Autrement dit, le volume de production fonctionnerait à 50 % par rapport à sa capacité de production.