Action privilégiée

L’action privilégiée est une action qui confère à son détenteur un privilège supplémentaire, généralement de nature économique, par rapport à ce que l’on appelle communément une action ordinaire.

Action privilégiée

Par exemple, le détenteur d’une action privilégiée a une hiérarchie plus élevée dans la perception des dividendes ou dans la distribution du capital restant en cas de faillite de l’entreprise.

Comme pour les actionnaires ordinaires, les actions de préférence n’expirent pas, mais néanmoins, contrairement aux actions ordinaires, les actions de préférence ne légitiment pas à leur détenteur le droit de vote aux assemblées générales ordinaires ou extraordinaires, ni ne confèrent une participation au capital de la société. De même, la rentabilité des actions privilégiées n’est pas non plus garantie, puisqu’elle est liée à l’obtention de bénéfices.

Les actions privilégiées sont des instruments complexes où les dividendes auxquels vous avez droit sont prédéterminés. Normalement, ces dividendes sont conditionnés à l’obtention de résultats positifs. Selon le type de contrat, le dividende peut être cumulatif en cas d’obtention de pertes en cours d’année.

Stock préféré

Avantage des actions privilégiées

L’un des avantages de ces actions est qu’en cas de liquidation de la société les détenteurs d’actions privilégiées ont priorité sur les autres. Autrement dit, si l’entreprise disparaît, l’argent est d’abord retourné aux actionnaires privilégiés, puis aux actionnaires ordinaires. Cependant, les créanciers passeront toujours avant les actionnaires (les actionnaires sont les derniers à percevoir). La valeur de liquidation des actions peut être prédéterminée ou conditionnée à la valeur des actions ordinaires.

Inconvénient des actions privilégiées

L’inconvénient de cet instrument est qu’il n’a pas de marché secondaire organisé (ils ne sont pas cotés en bourse) où il peut être vendu, sa liquidité est donc assez limitée. Ils n’ont pas non plus le droit de vote dans les assemblées de la société.

Types d’actions privilégiées

Généralement, les actions privilégiées les plus émises par les entreprises sont les suivantes :

  • Actions remboursables : Sont celles qui bénéficient d’une option d’achat par l’émetteur à des conditions préalablement convenues avec l’investisseur. En d’autres termes, il donne à l’entreprise la possibilité de racheter les actions privilégiées auprès d’investisseurs à un prix déterminé et pour une période déterminée.
  • Actions convertibles : Ce sont celles qui peuvent être converties en un nombre déterminé d’actions ordinaires.
  • Actions privilégiées cumulatives : Si le dividende n’est pas payé, il est accumulé pour les paiements futurs.
  • Action privilégiée cumulative rachetable : Celle qui donne à son titulaire la préférence dans le paiement des dividendes par rapport aux actionnaires ordinaires
  • Action de Préférence à vote multiple :
  • Actions à dividende non cumulatif : Le dividende n’est pas capitalisé s’il n’est pas payé. Ce type d’actions privilégiées est le plus courant émis par les banques.
  • Actions privilégiées convertibles : Elles ont la possibilité de se convertir en action à un prix préétabli.
  • Actions privilégiées échangeables : Vous avez la possibilité d’être échangé contre une autre action avec un autre type de titre sous certaines conditions.
  • Actions privilégiées à revenu mensuel : C’est un hybride entre une action privilégiée et une dette subordonnée.
  • Actions privilégiées participantes : Permet la possibilité de dividendes supplémentaires sous certaines conditions.
  • Actions de préférence perpétuelles : Elles n’ont pas de date de retour du capital investi.

Actions privilégiées dans différents pays

Il est important de mentionner que dans certains pays, l’émission de ce type d’actions est encouragée, car elles sont considérées comme des actifs de haute qualité. Il existe différentes classes d’actions privilégiées, classe A, B, C, convertibles, à revenu mensuel, perpétuelles, non cumulables, etc. Les plus importants sont ceux que nous avons nommés ci-dessus.

Aux États-Unis, par exemple, il existe deux types d’actions privilégiées : privilégiées et convertibles privilégiées. De plus, il existe des avantages fiscaux dans l’impôt sur le revenu pour la possession de ces derniers.